Etude du dépiégeage de paroi sous courant dans des pistes micrométriques de super-réseau et spin-valves Co/Ni épitaxiés à aimantation perpendiculaire

Abstract : Dans de précédentes études, nous avons montré dans des super-réseaux Co/Ni(111) épitaxiés que l’aimantation est perpendiculaire pour une épaisseur de Co comprise entre 0,2 et 3,5 monocouche. Il a aussi été mis en évidence une faible constante d’amortissement autour de 0,01 et une forte polarisation en spin au niveau de Fermi comparativement au Co en volume. Ces caractéristiques montrent que ce système Co/Ni épitaxié est potentiellement intéressant en vue d’étudier l’effet de transfert de spin (STT). Dans cette optique, nous avons focalisé notre attention sur l’étude de structures à base de Co/Ni dans des pistes microstructurées de tailles comprises entre 2 à 6µm de large. Le but est d’étudier la propagation et le dépiégeage de parois de domaines magnétiques sous champ et/ou sous injection d’un courant polarisé (effet STT). Cette étude expérimentale a été réalisé par Microscopie Kerr et par des mesures de magnéto-transport (Hall et GMR). En combinant ces 2 techniques, il nous est possible d’observer directement le déplacement de parois sous champ/courant et d’y faire une étude statistique. Dans un premier temps, nous avons étudié le propagation/dépiégeage de parois de domaines magnétiques dans des spin valves [Co/Ni]/Au/[Co/Ni]. Ici nous étudions l’influence d’un courant (pulsé à la ms) nécessaire pour dépiéger la paroi qui se trouve sur un défaut bien identifié (défaut intrinsèque, non géométrique). Dans ce système, en plus de l’effet de STT, des effets de chauffage et du champ d’Oersted crée dans la piste par injection du courant, sont susceptibles de dépiéger la paroi. En étudiant la probabilité de dépiégeage pour différents champs (H+, H-) et courants (I+, I-) positifs et négatifs (Fig 2(a)), nous avons identifié une zone où l’effet de STT domine le dépiégeage de la paroi (voir Fig 2(b).). Dans cette zone, les ajustements théoriques sont en accord avec un modèle thermiquement activé de type Néel-Brown avec une seule constante de temps associée. Nous obtenons des valeurs de densité de courant critique de l’ordre de 2.1011 A/m² soit légèrement inférieures à celles observées dans des systèmes Co/Ni déposés par pulvérisation cathodique [3]. Pour finir, une étude comparative entre ces spin-valves et un système comportant une couche unique de super-réseau Co/Ni sera présentée.
Type de document :
Poster
15ème Colloque Louis Néel, Sep 2013, Tours, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-centralesupelec.archives-ouvertes.fr/hal-01579613
Contributeur : Sylvain Le Gall <>
Soumis le : jeudi 31 août 2017 - 13:57:17
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:10

Identifiants

  • HAL Id : hal-01579613, version 1

Citation

Sylvain Le Gall, Matthias Gottwald, Thomas Hauet, François Montaigne, Daniel Lacour, et al.. Etude du dépiégeage de paroi sous courant dans des pistes micrométriques de super-réseau et spin-valves Co/Ni épitaxiés à aimantation perpendiculaire. 15ème Colloque Louis Néel, Sep 2013, Tours, France. 〈hal-01579613〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53